Exposition : Cent mille réfugiés. 1955-1962

Cent mille réfugiés. 1955-1962

L’exposition itinérante, la petite brochure et le site Internet qui en reprend le contenu, sont consacrés à un « dommage collatéral » rarement montré de la guerre d’Algérie : l’exode massif des populations algériennes.
Ils utilisent les photos de repérage d’un film préparé au Maroc oriental en 1961, mais qui n’eut pas le temps d’être tourné: pour cause, heureusement, de négociations de paix. Y sont évoqués les causes de l’exode (zones d’opérations, barrage aux frontières), les lieux d’implantation, les conditions de vie, la solidarité internationale, la scolarisation et l’encadrement politique.

Le propos est d’empêcher des faits importants de tomber dans l’oubli après la mort des témoins directs, et de fournir des matériaux pour une Histoire que l’on pouvait espérer enfin plus sereine et moins simplificatrice qu’elle ne l’a trop souvent été jusqu’ici, déplorations nostalgiques d’un côté, images d’Épinal patriotico-héroïques de l’autre.
Il n’est pas question ici de nier les bouleversements et les souffrances qu’ont connu des centaines de milliers d’Européens à l’occasion de la guerre et de l’accession à l’Indépendance d’un pays où ils étaient nés, eux aussi. Ces aspects-là de la réalité ont été abondamment évoqués. Cependant, des millions d’Algériens « de souche » ont également connu le « déracinement » dans les camps de regroupement, l’exode au Maroc et en Tunisie; sans compter les autres centaines de milliers réfugiés en France, et sans remonter jusqu’aux populations déjà chassées hors de leurs terres par les campagnes de Bugeaud et de Lamoricière. Un « travail de mémoire » se doit d’être complet.

L’exposition a été accueillie entre 2003 et 2005, à Aix-en-Provence (MMSH), Cergy, Oran , Alger, et les panneaux sont restés en Algérie pour y circuler.

Production : Institut de l’image, Aix-en-Provence, avec le soutien de Mémoires méditerranéennes et de la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme.

Site Internet : http://www.imageson.org/document399.html.

Article rédigé par François Chevaldonné


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.